De nombreux élus UDC disent « oui » à la Loi sur l’électricité

De nombreuses et nombreux élus de l’UDC s’engagent en faveur de la Loi sur l’électricité, portée par le conseiller fédéral UDC Albert Rösti. La raison ? Cette loi rend la Suisse moins dépendante de l’étranger. Des élus au Conseil national et au Conseil des États de premier plan ont donc rejoint le comité en faveur du « oui » le 9 juin. Avec l’UDC saint-galloise, une première section cantonale recommande même officiellement le « oui », alors que l’UDC Suisse ne veut pas soutenir cette loi qui renforce la sécurité d’approvisionnement.

(KEYSTONE/Peter Schneider)

Au sein du comité en faveur du « oui », de nombreuses et nombreux élus de l’UDC s’engagent en faveur de la Loi sur l’électricité. Parmi eux, des politiciens de premier plan comme le président de l’UDC bernoise Manfred Bühler, le conseiller aux États bernois Werner Salzmann et la conseillère aux États saint-galloise Esther Friedli. Avec l’UDC saint-galloise, une sectione cantonale soutient même désormais officiellement le projet porté par Albert Rösti, lui aussi UDC.

Renforcer l’indépendance face à l’étranger

La Suisse est aujourd’hui dépendante du pétrole et du gaz importés de l’étranger. Pour les partisans de la loi, cela met en danger la sécurité d’approvisionnement de notre pays. C’est pour cette raison que le conseiller fédéral Albert Rösti (UDC) veut encourager et développer la production d’électricité locale. Avec cette loi, l’accent sera mis sur l’énergie hydraulique et l’énergie solaire sur les grands toits des PME suisses.

Albert Rösti veut absolument gagner la votation

Le ministre de l’énergie Albert Rösti s’engage lui aussi activement en faveur du « oui ». Lorsqu’il était conseiller national, il participé à façonner la loi et a fait ensuite aboutir celle-ci comme conseiller fédéral. Il explique ainsi son engagement à la télévision alémanique SRF : « C’est aussi une question d’indépendance. Plus nous pourrons approvisionner nous-mêmes notre pays en électricité, plus nous serons indépendants ».

Le PLR soutient lui aussi la loi

Avec le oui du PLR, la loi sur l’électricité reçoit également un soutien supplémentaire dans le camp bourgeois. Plusieurs élu-es influent-es du parti s’engagement activement pour un « oui ». Parmi eux, Jacqueline de Quattro et Philippe Nantermod ou encore le conseiller aux États Pascal Broulis.

Large soutien des associations économiques et énergétiques

Outre le PLR, le Centre et le PS, les Vertlibéraux et les Vert-es soutiennent aux aussi la loi. L’association faîtière Economiesuisse, Auto Suisse, Axpo, la Fédération suisse du tourisme et de nombreux autres représentants du secteur de l’énergie et de l’économie font également partie des partisans de cette loi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici